• Accueil
  • Société
  • Solutions
  • Base documentaire
  • Support
  • Newsletter
  • Témoignages

    J’ai pu intervenir immédiatement au domicile de mon père 

     

    Grâce au système Vigi’Fall j’ai pu intervenir immédiatement au domicile de mon père, 93 ans, qui est tombé et était incapable de se relever seul. Lors d’une première chute il y a plus de deux ans, il avait passé toute la nuit par terre et je l’avais trouvé au matin, choqué et frigorifié. Cette chute avait nécessité une hospitalisation. J’ai alors cherché un système d’alarme où il ne faut pas appuyer sur un bouton pour déclencher l’alerte. En effet il en aurait été bien incapable puisque lorsque je l’avais trouvé par terre il ne savait pas où il était et encore moins qu’il était par terre depuis de longues heures. Avec le Vigi’Fall nous sommes rassurés. Vous pouvez féliciter votre service technique. Je vous renouvelle mes remerciements

    Jean-Pierre Chiaroni,
    Aubagne (13)
     

    Intervention rapide des secours en cas de chute

     

    Agée de 89 ans, j’ai été hospitalisée en mars 2015 suite à une chute avec une fracture du poignet, une déshydratation et un AVC. Sur le conseil du Service de Téléassistance de Mutualité Française Ain-S.S.A.M. qui a préparé le retour à domicile, nous avons, avec ma famille, choisi le patch Vigi’Fall®. C’est ma fille Annie, qui habite à 5 minutes, qui s’occupe du changement du patch adhésif tous les 15 jours. Depuis, ma famille a été rassurée et a pu reprendre son rythme de vie en n’étant plus contrainte de dormir chez moi toutes les nuits. Le 28 septembre 2015, ma fille Annie a été appelée par le SAMU 01 suite à une alerte déclenchée par le Vigi’Fall®. Très rapidement sur place, elle a constaté que j’avais subi une chute nécessitant l’intervention des pompiers. J’avais fait un nouvel AVC et j’ai dû être hospitalisée. Non seulement le patch Vigi’Fall® a permis une prise en charge médicale rapide en détectant la chute mais il m’a permis de rester chez mois en toute sécurité. C’est une solution idéale pour favoriser le maintien à domicile et très efficace.

    Séraphine Ryon,
    Feillens (01)
     

    Nous avons l’esprit beaucoup plus tranquille

     

    J’ai fait installer le patch Vigi’Fall sur le conseil de l’assistante sociale qui s’est occupée de mon père après une chute suivie d’une immobilisation de plusieurs heures qui a eu pour conséquence d’imposer son hospitalisation. Nous avons bien fait car quelque mois plus tard après son retour au domicile une nouvelle chute est arrivée et cette fois nous avons aussitôt été prévenus par le centre d’appel d’Europ Assistance ce qui nous a permis d’intervenir rapidement, évitant le pire. Nous avons l’esprit beaucoup plus tranquille depuis l’installation du Vigi’Fall et je remercie particulièrement les équipes de Vigilio pour leur gentillesse et leur disponibilité. 

    Philippe Nadan,
    Saint Cloud
     (92)
     

    Un soutien précieux pour les familles

     

    M’occupant d’une parente âgée de 93 ans, le recours à un système d’alarme assurant une surveillance permanente 24 h sur 24 était devenu impératif. Après 9 mois d’expérience du patch Vigi’Fall®nous nous félicitons pleinement du choix de cette solution. La fiabilité du système nous a libérés des nombreuses fausses alertes du système précédent provoquées trop souvent par des manipulations ou pressions intempestives de la commande d’alarme.

    Michel Dobel,
    Vert (78)
     

    Une solution incontournable pour le maintien à domicile

     

    Nous avons avec le Service de Téléassistance de la Mutualité Française Ain-S.S.A.M., choisi le patch Vigi’Fall® afin de répondre aux demandes des familles et des personnes âgées qui souhaitent rester chez elles. En tant que précurseur, nous avons en collaboration avec l’ARS de l’Ain et les SSIAD mené à bien une expérimentation sur une durée d’un an. Cette expérimentation a permis d’optimiser les paramétrages du patch Vigi’Fall® en liaison étroite avec l’équipe R&D de Vigilio, les spécificités du domicile étant très différentes de celles d’un établissement accueillant des personnes âgées. L’un des atouts majeurs du patch Vigi’Fall® est de garantir qu’une alerte soit déclenchée automatiquement pour toute immobilisation allongée sur le sol sans qu’il soit nécessaire d’appuyer sur un bouton. Par ailleurs, il s’adresse également à des personnes ayant des troubles de la mémoire qui oublient de déclencher un appel avec les systèmes de téléalarme classiques. C’est une solution incontournable pour le maintien à domicile de la personne âgée.

    Sylvie Bercegeay,
    Mutualité  Française Ain - SSAM (01, Bourg en Bresse)
     

    Eviter le départ en maison de retraite.

     

    D’un âge avancé et affecté d’une mobilité réduite, j’ai choisi de m’équiper d’un dispositif assurant la sécurité de mon maintien à domicile solitaire pour éviter la coupure d’un départ en maison de retraite. Je suis victime de chutes inopinées dans mon appartement et dans l’incapacité de me relever sans aide extérieure. Très innovant le Vigil ’Fall m’apporte la sécurité recherchée. L’avantage déterminant est que l’alerte est assurée sans intervention, que je sois conscient ou pas. Opérationnel et relié a une centrale de surveillance 24h/24 et 7j/7 il est actionné par un capteur automatique que je porte sur ma peau dans toutes mes conditions de vie, même sous la douche avec une entière satisfaction.

    Jean Bodin,
    Versailles (78)
     

    Plusieurs chutes détectées chez ma maman

     

    Le patch de détection de chute Vigi’Fall a été mis en place en juillet 2015 sur la personne de ma maman. Début septembre, je fus informée téléphoniquement grâce au capteur qu’elle venait de faire une chute et j’ai pu me rendre à son domicile rapidement pour la relever. Quelques semaines après, nouvel appel téléphonique déclenché par le Vigi’Fall pour me signaler que ma maman était tombée à nouveau. Dans l’impossibilité de la relever, les pompiers sont intervenus et ma maman fut hospitalisée durant trois semaines en raison des troubles consécutifs au traumatisme crânien causé par la chute. J’ai apprécié le professionnalisme des personnes qui prennent en charge les appels des personnes âgées et se soucient du bon déroulement des interventions.

    Michelle Vieille,
    Montbéliard (25)
     

    C’est très rassurant

     

    Depuis bientôt trois ans, je porte en permanence le Vigi’Fall. Avant j’étais déjà tombée plusieurs fois et je vivais dans la terreur de chuter, surtout que c’était aussi arrivé à ma mère. On l’a retrouvée dans un couloir au mois de décembre, on n’a jamais su combien d’heures elle est restée mais son déclin a commencé là. Si je tombe ou si je fais un malaise, je sais que le système préviendra automatiquement les secours. C’est très rassurant.

    Alma Rossi,
    Savigny / Orge (91)
     

     

     

    Un tiers des gens qui chutent à leur domicile restent au sol pendant de longues heures car ils n’arrivent pas à alerter les secours. Et ces personnes vont effectivement développer des troubles métaboliques associés à une mortalité qui est supérieure aux personnes qui n’ont que des complications traumatiques.

    Pr Yann-Erick Claessens,
    Monaco
     

    Utilisation du Vigi’Fall validée

     

    Avec plusieurs dizaines de chutes détectées pendant les trois mois de la période-test réalisée au sein des EHPAD Les Musiciens (Paris), Saint Jacques (Paris) et Le Corbusier (Boulogne) chez 16 résidents équipés avec leur consentement et celui des familles, le résultat des tests est validé. Le niveau d’acceptation par les patients et les familles est élevé, proche de 90 %, et l’acquittement des alertes réalisé en un temps très court par les équipes soignantes, inférieur à une minute.

    Dr Linda Benattar
    Directrice médicale du Groupe ORPEA 
     

    Vie sauvée avec le Vigi’Fall

     

    Une semaine à peine après les premières installations, une personne a pu être secourue à son domicile suite à une chute détectée par le Vigi’Fall. Connue pour ses facteurs de risque, cette personne a été conduite rapidement aux urgences hospitalières où elle a bénéficié d’une prise en charge. Le retour au domicile a ensuite été possible dans des conditions satisfaisantes, les proches se sentant en effet plus en sécurité lorsqu’ils savent qu’une personne vivant seule est équipée de la solution Vigi’Fall. Cette confiance accrue est un véritable atout pour le travail des équipes soignantes. 

    Sylvie Bercegeay
    Téléassistance de l’Ain - Mutualité Française
     

    Les familles se sentent rassurées

     

    Auparavant, les professionnels allaient très fréquemment visiter
    les personnes présentant un fort risque de chute la nuit afin de vérifier qu’il n’y avait pas de difficulté. Cela empêchait parfois les résidents de dormir. Désormais, si nous continuons nos visites, nous savons que nous sommes passés cinq minutes avant et que si la personne tombe, nous allons être immédiatement alertés. Il y a moins d’angoisse. Ce système nous permet donc d’aller voir les résidents de façon appropriée et d’être rassuré quant au risque majeur de chute. Point important également, les familles se sentent rassurées lorsqu’elles savent qu’un résident est équipé de la solution Vigi’Fall. Cette confiance accrue est un véritable atout pour le travail des soignants.

    Isabelle Agostino
    Responsable de l’EHPAD Europa – HPGM
     

    Nos patients le tolèrent bien

     

    Nous avons été amenés à réaliser les évaluations de la solution Vigi’Fall depuis le début et nous l’avons vu constamment évoluer en termes de performance au point que les faux positifs et les faux négatifs sont rares. Le confort du patient est également un élément important à prendre en compte et le patch miniaturisé est non intrusif, à la fois sur un plan physique et psychologique. Nos patients le tolèrent bien. 

    Pr Anne-Sophie Rigaud, 
    Chef du service de gérontologie à l’hôpital Broca, Paris
     

    Les chutes, une préoccupation permanente

     

    Les chutes constituent une préoccupation permanente au sein des établissements gériatriques. Pendant très longtemps, nous nous sommes contentés de les recenser, le plus souvent en notant seulement celles qui avaient des conséquences sur l’état de santé du patient. Récemment encore, nous comptabilisions environ 500 chutes dans notre établissement chaque année, dont 60 en unité spécifique Alzheimer où la déambulation est importante. Nombre d’entre elles survenaient lors de levers nocturnes pour aller aux toilettes, le plus souvent chez les personnes prenant des psychotropes. Et ces personnes n’étaient retrouvées parfois que plusieurs heures plus tard avec, à la clef, les risques de déshydratation, de décompensation cardiaque et de traumatisme que cela comporte.

    Evelyne Gaussens,
    Directrice de l’HPGM
     

    Je ne voulais pas de téléassistance

     

    Je me suis retrouvée sur le ventre au sol. Je n’ai pas compris ce qui m’arrivait. Mes enfants me grondaient parce que je leur disais que je ne voulais pas de téléassistance. Je leur disais que j’étais bien et que je n’avais pas besoin de ça. Quand on tombe, on n’a pas toujours toujours le temps de le déclencher. Vigi’Fall, ça a l’air extraordinaire. Quand on est au sol, ça se met en route tout seul. C’est formidable. Je suis prête à le tester et à m’équiper dès que ça sera sorti.

    Elizabeth Pionetti,
    Massy (91)

     

     

    Je suis venue à l’hôpital à la suite d’une chute chez moi, je ne pouvais pas me relever. Alors, j’ai attendu 10h du matin parce que le concierge distribue le courrier à cette heure là, et avec un parapluie j’ai tapé au bout de la porte. Il m’a entendu, comme il a les clés, il est venu.

    Alice LUCCHESE,
    Hôpital Broca, Paris (75)

     

     

     L’urgence quand les gens ont chuté c’est d’appeler les secours le plus vite possible. A l’heure actuelle il existe des système qui permettent que la personne appelle elle même mais souvent ces techniques sont défaillantes en particulier quand la personne ne pense pas à appeler. C’est la raison pour laquelle les capteurs qui détectent la chute par eux-mêmes et lancent l’appel vers les secours ont un rôle fondamental.

    Pr Anne-Sophie RIGAUD,
    Hôpital Broca, Paris (75)

     

     

    On tombe toujours là où il n’y a pas le téléphone. Si je suis dans les pommes, qu’est ce que je fais? Je ne peux pas déclencher une alarme il faut que  ça se déclenche tout seul. 

     

    Daniel Creusillet,
    Hôpital Broca, Paris (75)

     

     

    Quand je suis venue ici  je suis restée toute la nuit sur le parquet sans pouvoir me relever… jusqu’au matin.

    Odette Valentin,
    Hôpital Broca, Paris (75)